Espace d'expression du 
groupe de recherche sur l'autoformation

Accueil
Actualités
Nouvelles rencontres
__Journées A-GRAF
Historique des rencontres
Textes, ouvrages, articles
__Textes d'agrafistes
Point sur la recherche
Bibliographies
Liens
Espace membres

Dernière mise à jour : 08 avr. 2013

Maquette d'un futur site sur l'autoformation

                                                       autoformation

                                 hétéroformation       écoformation

"Contribuer au développement et à la diffusion des recherches, pratiques et débats relatifs à l’autoformation"

Histoire du Groupe       Le Manifeste      Les membres    

Le G.R.A.F.
1992

Le G.R.A.F.
1996

Le G.R.A.F.
1999

A-GRAF
2003

A-GRAF
 2005

 A-GRAF
2006

A-GRAF 
2007
A-GRAF
2008
A-GRAF
2009
A-GRAF
2010

 


Apprendre à vivre sans fumée !
Essayez la cigarette électronique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I. Le G.R.A.F. 1992

Le G.R.A.F. s'est fondé en 1992 par un collectif d'universitaires dans la dynamique de développement des recherches sur l'autoformation de part et d'autre de l'Atlantique, à la suite d'un séminaire (1992) franco-québécois sur l'individualisation en formation dont les travaux ont été publiés dans l'Individualisation de la formation. Recherches et exemples (1993, Laboratoire des Sciences de l'Éducation et de la Formation, Université de Tours et Groupe de Recherche Inter-universitaire sur l'Individualisation des programmes - Québec). 

Les objectifs initiaux étaient les suivants :
·        échanger les désirs et possibilités de mener des recherches–formations–actions sur l'autoformation
·        concevoir et réaliser les modalités d'une stratégie de recherche synergétique

La poursuite de ces deux objectifs a développé des modalités de recherche–action–formation tentant d'articuler un travail interne sur les recherches–formation de chacun des sept. membres à des actions de recherches–formation externes. En trois ans, trois des membres ont produit une thèse, deux en Sciences de l'Éducation, une en sociologie du travail. Ces thèses sont des contributions importantes à l'émergence scientifique de ce qui se perçoit de plus en plus comme un paradigme. Leur titre est un indicateur parlant du début de construction d'objets et de méthodes dans ce nouveau paradigme : L'autoformation en formation (Ph. Carré en 1993); L'organisation apprenante. Pour une analyse en termes de construits sociaux (A. Moisan, 1994); Autoformation et anthropologie de l'imaginaire. Contribution à l'approche bio-cognitive de la formation à partir des blasons de formation (P. Galvani, 1995).

Ces productions individuelles, les plus apparentes universitairement, n'ont pas mobilisé, ni même alourdi, le travail à l'intérieur du groupe. Elles se sont intégrés de façon souple et inspirante dans la réflexion collective et tournante sur les pistes et travaux de chacun.

Cette inter-réflexion interne a été analysée par trois activités externes de recherche-formation, organisées par le G.R.A.F. avec des universités partenaires. Chacune de ces activités a été source de publications.

·        le premier séminaire (1993), organisé par Georges Le Meur, a porté sur l'autodidaxie et a donné lieu à la publication de Autodidaxie (Cibles - IUFM de Nantes). Il a eu lieu à l'Université de Tours, sous forme de séminaire franco-québécois de recherche rassemblant une trentaine de personnes pour explorer des pratiques parentes de l'autoformation

Les deux autres activités externes ont attaqué de front l'autoformation en 1994 et 1995 en couplant dans une semaine groupée, un symposium restreint d'échanges spécialisés à un colloque public de communication plus larges, à dimensions européennes :

·        la première semaine organisée à l'Université de Nantes - Formation Continue, avait pour objectif de structurer et de confronter la recherche–formation de chacun des sept. membres. Elle a donné lieu à des numéros de revue : "L'autoformation en chantier" dans Education Permanente, N°122, 1995; "Autoformation " dans Educations, N°2, 1995 et à un dossier : "L'Autoformation dans tous ses états" dans Entreprises–Formation, N°81, 1995.

·        La deuxième semaine, au Laboratoire Trigone du Centre Université–Economie d'Education Permanente (CUEEP) de l'Université des Sciences et Technologies de l'Université de Lille, était un appel large à l'expression et à la communication de pratiques. Ses actes font l'objet d'un numéro substantiel (300 pages) de leur collection Cahier d'Etudes (1995).

 

II. Le G.R.A.F. 1996

Le deuxième colloque européen sur l'autoformation organisé grâce à la collaboration avec le Laboratoire Trigone du Centre Université–Economie d'Education Permanente (CUEEP) de l'Université des Sciences et Technologies de Lille ponctue une première étape importante du G.R.A.F. puisque des sept membres fondateurs, il s'ouvre à une douzaine d'autres en explicitant ses principes et ses critères d'ouverture.

Le succès du colloque de Lille a confirmé la pertinence de la stratégie de recherche et d'intervention en réseau inter-institutionnel pour appuyer ce mouvement socio-éducatif important que représente l'autoformation. Dans cette dynamique, le G.R.A.F. se renforce d'une douzaine de nouveaux membres avec la perspective d'ouverture de chantiers de travail spécifique, régionaux, nationaux et internationaux.

Cette ouverture s'est faite en explicitant les principes suivants :

1.      Principe d'unanimité sur l'introduction de nouveaux membres

2.      Principe de confidentialité et de solidarité dans l'exercice de ce premier principe

3.      La réouverture se fera selon les mêmes principes dans trois ans avec les membres du G.R.A.F. 96, après réévaluation par et pour chacun du prolongement de son appartenance participante

4.      La participation est évaluée à environ trois réunions par an, réparties en présentation de recherche–action–formation et information collective.

De même, quatre critères se sont dégagées de cette ouverture :

1.      Avoir un agir autonomisant

2.      Avoir produit des recherches sur l'autoformation

3.      Vouloir faire progresser le paradigme de l'autoformation

4.      Privilégier l'actoriel sur l'institutionnel

C'est donc avec cette ouverture et cet affermissement formel minimal que le G.R.A.F. entame sa deuxième phase en étant conscient de la force et de la fragilité que représente un telle stratégie en réseau de recherche–formation–action. Le grand défi est d'inventer une organisation apprenante pour synergiser l'autonomie de chacun dans la construction et l'exploration de ce déroutant paradigme qui appelle des formes adaptées et congruentes de travail

 

III. Le G.R.A.F. 1999

Le groupe s'est reconfiguré en s'enrichissant de 5 personnes et en en perdant une, faute de participation. Pour les trois années à venir, le GRAF est donc composé de 20 personnes .

La vie du GRAF est ponctuée de ses trois réunions annuelles mais aussi chaque année d'un colloque, séminaire ou symposium organisé en général par l'un des membres qui bénéficie de la mobilisation des autres. Chaque manifestation est suivie en principe d'une production écrite (voir bibliographie).

En 1999, le groupe se mobilise autour de la préparation du cinquième colloque européen à Barcelone (Georges Le Meur) et de la seconde rencontre mondiale à Paris (Coordination : André Moisan, Philippe Carré et, pour l'informationnel, Pierre Landry. L'élaboration d'une proposition de charte/manifeste a été confiée à Pascal Galvani.). Voir Premières rencontres.

Trois travaux ont été entrepris pour opérer des boucles réflexives et analytiques avec les travaux du GRAF et de ses membres. Ils ne sont pas terminés. Ils s'inscrivent dans une interrogation permanente pour élucider et construire l'identité du GRAF et ses formes optimales d'organisation apprenante.

IV. A-GRAF 2003

Le groupe, composé de 23 membres, décide de se constituer en Association, loi de 1901 : ASSOCIATION DU GROUPE DE RECHERCHE SUR L’AUTOFORMATION (J. O. du 6 septembre 2003) avec comme objet : contribuer au développement et à la diffusion des recherches, pratiques et débats relatifs à l’autoformation :
Président : P. Landry ; Vice-présidente : H. Bézille ; Tésorier : N. Denoyel ; Trésorier adjoint : A.Moisan ;
Secrétaire : N. Leselbaum ; Secrétaire adjoint : D. Paquelin

Un symposium est organisé chaque année durant le week-end de l’ascension.

V. A-GRAF 2005

L’association compte 30 membres.

Président : P. Landry ; Vice-présidente : H. Bézille ; Tésorier : N. Denoyel ; Trésorier adjoint : E. Bertrand ;
Secrétaire : C. Clénet ; Secrétaire adjoint : D. Paquelin

VI. A-GRAF 2006

L’association compte 32 membres

Co-Présidente : H. Bézille ; Co-Président : P. Landry ; Vice-présidente : C. Clénet ; Tésorier : N. Denoyel ; Secrétaire : E. Bertrand ;
Secrétaire adjoint : D. Paquelin

VI. A-GRAF 2007

L'association compte 36 membres
Le bureau est reconduit

A-GRAF 2008

L'association compte 40 membres
Le bureau est reconduit

A-GRAF 2009

L'association compte 42 membres
Le bureau est reconduit

A-GRAF 2010

L'association compte 50 membres
Nouveau bureau : C. Clénet(présidente), E. Bertrand, H. Breton (trésorier), G. Gigand, P. Leguy, A. Moisan, B. Pinot

A-GRAF 2011

L'association compte 52 membres

 

 

 


Membres du GRAF  (* avec fiches de présentation)

Séraphin ALAVA
Université de Toulouse

*Dominique BACHELARD
Université de Tours

*Marie-José BARBOT
Université Lille 3

Brigitte BASTARD

Eric Beaudout

*éric BERTRAND
Université Rennes 

 

*Hélène BEZILLE
Université Paris Est

Chiara BIASIN
Université de Padoue 

Bernard BLANDIN
FFOD  

Vivien BRACCINI
Doctorant LISEC

*Loïc BREMAUD
Université Rennes II  

Hervé BRETON
Université de Tours 

Christine CAMPINI
Doctorante P. 12

  Michèle CAHU
CR Picardie

*Catherine CLENET
Uni. Rennes 

Bernadette COURTOIS
AFPA Paris

Claude DEBON
Cnam   

Noël DENOYEL
Université de Tours

 Fred DERVIN
Univ. Turku, Finlande

Odile DESCAMPS
Cnam 

Clarisse FARIA-FORTECOEF 

*Pascal GALVANI
Université du Québec  

Rosa GARCIA-ARGUILES
Université Nanterre     

  . *Gérard GIGAND
Artisan-Chercheur

Viviane GLIKMAN
INRP/Cnam

Marie-José GREMMO
Université Nancy 2  

Frédéric HAEUW
I

Stéphane HYNAUX
Lycée Le Sullio

*Annie JEZEGOU
Ecole des Mines Nantes

Fatiha KEMAT

   Geneviève LAMEUL
IUFM Bretagne    

*Pierre LANDRY
CMA Paris

    

Serge LEBLANC
IUFM de Montpellier

 Patrice LEGUY

Nelly LESELBAUM
Université de Nanterre

Francis LESOURD
Université Paris VIII

Jean-Louis LE GRAND
Université Paris 8 

 Mohammed MELYANI
Université de Picardie

André MOISAN
Cnam  

*Christine MONTUORI
ORME Marseille

Martine MORISSE
Université Paris VIII

Michel MOUNARD
Université Paris VIII

 

Yvette MOULIN

Namah NUGIER

 

Didier PAQUELIN
Université Bordeaux III 

Patrick PAUL
Université de Tours

Sébastien PESCE
Université de Tours
Gaston PINEAU
Université de Tours
Bénédicte PINOT
doctorante

Hervé PREVOST
APFA INMF Istres

Sandra SAFOURCADE
Université Toulouse 2

Christian VERRIER

*Pierre WILLAUME
Ingénierie Voyage